La musique … une source d’évasion

La musique influence… Oui! Elle influence notre façon de s’habiller, elle influence notre façon de penser…. Elle influence nos sentiments mais surtout, elle nous fait souvenir ! Je me souviens….Les premières chansons sur lesquels je faisais jouer lorsque j’étais avec des filles que ce soit dans ma chambre ou bien, dans ma voiture. Je me souviens aussi des chansons que j’écoutais lorsque je programmais. Mais surtout, je me rappelle des chansons que je m’étais lorsque j’avais le cœur brisé. La musique qui jouait lorsque je recouchais avec un ex. Toutes ces chanteurs, ces djs, ces artistes auront influencé ma vie du bout de leurs doigts. La musique RAP qui me défoulait avec Eminem, Faithless, Micks Familia, Mc Solaar, Doc Gyneco. Ou que ce soit la musique électronique qui m’évadait avec Sander Van Doorn, Tiesto, Armin Van Buuren, Leon Bolier. Et que maintenant que j’ai plongé jusqu’au Dubstep. Je creuse…. Je m’enfonce, je me noie ! La musique elle m’aura hantée toute ma vie. Les souvenirs, les bons souvenirs…. Les mauvais souvenirs, malheureusement les mauvais souvenirs que j’aimais revivre pour me les rappeler. Me les rappeler pour ne jamais oublier. Ne jamais oublier pour un jour réussir à pardonner. « L’enfer, c’est les autres! » L’enfer c’est le Monde où je vie. La musique aura su de maintenir enchaîner la bête qui sommeille en moi. La musique aura su de soulager ma peine. Elle aura réussi à me faire regretter. Sans musique je ne suis rien, sans mes souvenirs, je ne vaux rien. J’espère un jour pouvoir créer moi aussi une musique. J’espère un jour, je pourrai aider une autre personne. J’espère un jour pouvoir sauver une âme perdue! J’espère un jour pouvoir commencer à me sauver. Et vous mes amis? Qu’est-ce qui vous a sauvé? Comment contrôler vous l’animal qui sommeille en vous? Comment la faire taire quand elle crie? Comment la calmer quand elle veut sortir? Comment dire aux autres ce qu’on ressent? Cette bête noire qui nous ronge de l’intérieur, cette bête qui demande qu’à être libre. Cette bêtement qui me fait avancer. Oh que je suis bête! En éternelle conflit avec la tête et ma bête. J’ai enterré ma hache de guerre pour l’enfermer dans cette cage de fer. Il y a si longtemps qu’elle n’est pas sortie. Il y a si longtemps que je n’ai pas suivi mon instinct. J’essaie de me rappeler des philosophes qu’on apprenait à l’école. J’essaie de me rappeler ce qu’était la notion du bonheur et de la liberté…. Je dois vous avouer que j’ai pas mal décroché lorsque j’ai réalisé qu’ils étaient tous Gays et Pédophiles. Bien que ce fût normal dans cette société à l’époque et qu’aujourd’hui dans la notre c’est un péché. Alors, comment avoir confiance lorsque c’est le Mal qui parle. Mais qu’est-ce le Mal ? Lorsque nous vivons aujourd’hui dans un Monde où les valeurs sont amenées à disparaitre. Un jour j’aurai un fils, un jour je devrai éduquer à mon fils toutes ces valeurs. Malheureusement en sachant que s’il continue à maintenir ces valeurs il va en souffrir toute sa vie puisque notre société perd de plus en plus ses valeurs. J’ai une crainte, la crainte d’échouer, de ne pas faire les bonnes choses comme il se doit….. Je n’aurais pas de fils.Je vous quitte avec cette vidéo d’un humoriste et auteur québécois qui ne veut pas d’enfant non plus : http://www.youtube.com/watch?v=HAjpCcHsejU